Patrizia Bonanzinga

 H 

Patrizia Bonanzinga

Sa passion pour la photographie se révèle pendant sa période universitaire au terme de laquelle elle obtient une maîtrise de mathématiques; elle exerce alors des activités professionnelles dans le secteur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique dans les télécoms.

Elle vit à plusieurs reprises à l'étranger: au Mexique, en Algérie, aux États-Unis, en France, en Chine et en Belgique. En Chine, où elle réside avec sa famille entre 1995 et 1998, son activité professionnelle se concentre sur la photographie, dont plusieurs projets consacrés à ce pays.

Ses photographies font partie de la collection de la Galerie nationale d'Art moderne de Rome, de MAXXI Musée national des Arts du XXIe siècle, de la collection de la House of Photography de Moscou, du Centre de Documentation et Formation Ricardo Rangel de Maputo, Mozambique, du Ministre des Affaires étrangères, de la Fondation Basso de Milan et de collections privées.

En Mai 2003, dans le cadre de FotoGrafia, deuxième festival international de Rome, Patrizia Bonanzinga a été commissaire de trois expositions présentées à la galerie Officina, Arte al Borghetto: Made in China de Rhodri Jones, Shi ma? de Bertrand Meunier, et Collectivités chinoises, de Gao Brothers, Han Lei, Tie Ying, Zhang Dali et Xing Danwen.

En mai 2013, pendant la troisième édition du salon MIA (Milan Image Art Fair), elle a été sélectionnée parmi les finalistes du Portfolio Review CODICE MIA; jury : Paolo Agliardi e Massimo Buffetti (collectionneurs et fondateurs du CAP, Contemporary Art Project, Milan), Anna Rosa e Giovanni Cotroneo (collectionneurs, Rome), Lisa K. Erf (directrice JP Morgan Chase Art Collection, New York), Catherine Borissoff e Marianna Sardarova (art advisors et collectionneuses, Moscou).

En juin 2014, elle obtient la première place Prix Jury Online « Prix Combat » dans la catégorie Photographie.

En novembre 2014, elle obtient le Prix Photissima Festival Prize de Turin.

En mai 2015, elle obtient le Prix Premio Ora, San Donà di Piave, Venise.

En septembre 2015, elle est entre les finalistes du Prix Critical Mass, Photolucida, Portland, Oregon, USA.

Elle a donné cours à l'université, a collaboré pendant une dizaine d'années avec le magazine Fotografia Reflex, écrit essais et article de critique photographique sur revues spécialisées.

Elle développe son travail dans deux plans distincts : d'une part, elle voyage dans les zones sensibles avec l'intention claire de raconter des histoires, et crée des reportages en utilisant les techniques analogiques traditionnelles, et l'autre, elle se questionne sur la relation entre la photographie et la réalité et construit des moyens formats numériques où les images sont coupées et rassemblées; donc elle cherche à exprimer une nouvelle réalité, parfois plausible parfois surréaliste.

Elle est représentée par l'Agenzia giornalistica fotografica AFG de Rome.

Aprè avoir vécu plusieurs années à Bruxelles, elle est retourné, depuis septembre 2013, à Rome.